Eau potable

La distribution

La compétence distribution d’eau potable est exercée soit par l’Agglo, soit par les communes, soit par des syndicats intercommunaux. L’Agglo gère la distribution sur 2 communes au travers des contrats de Délégation de Service Public avec SUEZ à Châteauneuf-en-Thymerais et avec Véolia à Dampierre-sur-Avre.

Carte

L’interconnexion d’eau potable de l’agglomération permet de fournir une eau de meilleure qualité produite à l’usine de dénitrification de Vernouillet, mais aussi en quantité suffisante. Ceci permet de réduire les teneurs trop élevées en nitrates et en pesticides de l’eau prélevée. A travers ce réseau, l’eau potable produite par l’agglomération est acheminée jusqu’aux différents réservoirs, les communes assurant ensuite la distribution et la vente de l’eau à leurs habitants. Le réseau alimente Dreux, Vernouillet, Ste Gemme Moronval, Garnay, Garancières-en-Drouais, Crécy-Couvé, Aunay-sous-Crécy, Saulnières, Tréon, Luray, Marville-Moutiers-Brûlé et Le Boullay-Thierry.

La protection de la ressource

La protection de la ressource en eau est un enjeu majeur pour les collectivités. Les captages peuvent être menacés par des pollutions ponctuelles ou accidentelles et des pollutions diffuses qui se dirigent progressivement et de façon continue vers les captages.

Pour lutter contre les pollutions ponctuelles, la loi sur l’eau prévoit depuis 1964, l’instauration de périmètres de protection par le producteur d’eau. Le code de la santé publique précise les différents périmètres ainsi que leur rôle :

  • le périmètre de protection immédiat (PPI) est délimité autour du forage et n’est accessible que par l’exploitant.
  • Le périmètre de protection rapproché (PPR), un peu plus étendu, dans lequel toutes sortes d’installations, travaux, activités, aménagements ou occupation du sol peuvent être interdites ou réglementé
  • Le périmètre de protection éloigné (PPE), peut être défini selon la vulnérabilité des forages. Les activités, travaux, aménagements ou occupation du sol peuvent être réglementé

Les périmètres de protection des forages de Prairies de Guerres ont été déclarés dutilité publique (DUP) en 2009. Les DUP des forages de Volhard et Couture datent de 1985, celle de l’Abîme de 2014 et celle des Prés-Hauts à Vert-en-Drouais de 2019.

Des dispositifs réglementaires plus récents (Directive Cadre Européenne sur l’eau (DCE), Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA) de 2006 et Grenelle de l’Environnement de 2009) permettent d’encadrer la mise en place d’actions de prévention contre les pollutions diffuses. Ainsi, La loi « Grenelle 1 » prévoit notamment la protection de la ressource à l’échelle des bassins d’alimentation de captage (BAC).

Les 10 captages exploités par l’Agglo du Pays de Dreux situés sur Vernouillet et Vert-en-Drouais ont été classés prioritaires par le Grenelle de l’Environnement et font à ce titre l’objet de plans d’actions agricoles et non agricoles depuis fin 2013.

  • Bassin d’Alimentation de Captage de Vernouillet

Le programme d’actions du bassin d’alimentation de captage BAC de Vernouillet a été validé en Comité de Pilotage (COPIL) le 20 décembre 2013. Le périmètre du BAC c’est en quelques chiffres :

  • Surface : 5 020 ha
  • Surface Agricole Utile : 3 900 ha
  • 55 exploitations agricoles concernées
  • 12 communes du territoire

Aire alimentation en eau des captages de Vert-en-Drouais.pdf

  • Bassin d’Alimentation de Captage de Vert-en-Drouais

Le programme d’actions du BAC de Vert-en-Drouais a été validé en comité de pilotage le 23 septembre 2013. Le périmètre du BAC, c’est en quelques chiffres :

  • Surface : 5 300 ha
  • Surface Agricole Utile : 4 100 ha
  • 81 exploitations agricoles concernées
  • 17 communes du territoire

Aire alimentation en eau des captages de Vert-en-Drouais.pdf

Les plans dactions non agricoles proposent les actions suivantes :

  • réduction des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts des communes
  • réhabilitation des installations d’assainissement non collectif
  • convention de rejets avec les industriels et les artisans.

Les plans dactions agricoles consistent à œuvrer avec les agriculteurs et les prescripteurs de produits sur :

  • l’évolution des pratiques agricoles, pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement
  • le développement de la filière agriculture biologique local (adéquation offre et demande)
  • la mise en place de cultures non alimentaires utilisées pour la production de biomasse sur certaines parcelles proches des captages, évitant ainsi l’emploi de produits chimiques

La mise en œuvre de ces plans d’actions est assurée par l’Agglo du Pays de Dreux sur les 2 BAC en partenariat avec Eau de Paris et la Chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×