Siraba Dembele dans le cœur des Drouais

Entourée de ses parents et de ses sœurs, Siraba était heureuse de profiter de ce retour aux sources. Elle n’oublie pas d’où elle vient et nous a confié « être heureuse de savoir que ça permet de mettre la lumière sur Dreux ». Ce retour est aussi l’occasion de se remémorer ses souvenirs dans le Drouais avec sa bande d’amis, et son club de Dreux avec lequel elle avait pour objectif de monter en N1 à l’époque. L’occasion aussi de nous en dire un peu plus sur cette expérience, ses projets…

Tout d’abord, il faut savoir que chez les Dembélé le handball féminin est une histoire de famille. Toutes ses sœurs jouent au hand. Sa petite sœur pratique cette discipline actuellement au Dac Handball Drouais. Les hommes, quant à eux, jouent au football.

“En tant que capitaine, je suis très fière de mon équipe”, nous précise Siraba.« L’équipe a été solide à tous les niveaux. C’est une équipe avec une  âme, combative avec une très grosse marge de progression. On a marqué notre empreinte dans le handball féminin. Cela donne une très belle image du sport collectif. » Son plus grand souvenir des JO ?S.D : « Monter sur le podium ! C’est à ce moment là que j’ai réalisé qu’on avait fait quelque chose de génial.En deuxième position c’est lorsque j’ai vu Usain Bolt. Je l’ai croisé par hasard. J’ai d’ailleurs moi-même fait un sprint pour assister à la finale du 100 mètres. »

Pour la suite Siraba annonce qu’elle intègre le club de Rostov en Russie avec qui elle a signé pour un an. Après une semaine de vacances, elle repart donc lundi pour l’entraînement. 

Après ces petites confidences, Gérard Hamel, lui a remis la médaille de la Ville gravée à son nom en précisant « qu’il a suivi de très prés les JO. J’ai vibré derrière l’écran de TV. Je vous félicite pour votre parcours. En étant en finale vous aviez gagné ! » Il a également insisté sur « cette fierté de partager les couleurs de la France, et de notre agglomération. »

La sprinteuse Denika Kassim, licenciée à Dreux, qui représentait les Comores aux 100 mètres femmes a également reçu la médaille de la Ville. « Vous serez sur le podium aux Jeux Olympiques de Tokyo » lui a assuré Gérard Hamel.

Avant de partir pour sa séance de dédicace auprès des Drouais qui s’étaient déplacés pour l’occasion, Siraba a offert à Gérard Hamel son maillot, le numéro 17 !

 

  
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×