La face cachée des outils numériques

A la maison, au bureau ou dans la rue, les nouvelles technologies permettent de dématérialiser toutes nos activités : shopping, télétravail, visioconférence, recherches … un gain de temps pour certains, un acte pour l’environnement en évitant les déplacements pour d’autres. Néanmoins, même si ce monde numérique semble virtuel, les nuisances qu’elles produisent sont bien réelles alors il est primordial de l’utiliser à bon escient.

La surconsommation du numérique a un impact majeur sur l’environnement : que ce soit en termes d’énergie (la consommation des centres de données dépasse celle du trafic aérien), de fabrication (une quantité considérable de matières premières est nécessaire pour produire des appareils électroniques, notamment des minerais précieux et de l’eau) ou de déchets d’équipements électroniques particulièrement polluants.

VERS UN MONDE NUMÉRIQUE PLUS RESPONSABLE

Comment utiliser les nouvelles technologies en gardant le contrôle ? Le numérique a des impacts sur notre vie et notre environnement : multiplication des équipements, consommations d’énergie et de matières premières, pollutions, production de déchets, sursollicitation de notre attention… Et les bénéfices attendus ne sont pas toujours au rendez-vous. En tant qu’utilisateurs, nous pouvons agir pour alléger ces retombées.L’Agglo du Pays de Dreux en partenariat avec l’ADEME  vous conseille quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre au quotidien pour réduire leurs impacts sur l’environnement :

GUIDE DE L’ADEME ” LA FACE CACHÉE DU NUMÉRIQUE “ 

VISER LA LONGÉVITÉ ET LA SOBRIÉTÉ

Allongez la durée de vie de vos équipements, luttez contre l’obsolescence programmée, préférez l’achat de produits d’occasion ou reconditionnés ou réparez. Si vraiment votre téléphone, ordinateur ou tablette est hors d’usage : pensez à les recycler ! Ne les jetez pas à la poubelle, au fond d’un tiroir ou dans le garage, quand vous vous séparez de votre appareil, rapportez-le à votre fournisseur afin qu’il soit intégré à un circuit de recyclage ou amenez-le en déchetterie.

En savoir plus : Comment faire durer ses objets ? 

CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Les téléphones portables, c’est comme les bonbons, il ne faut pas en abuser. Pourtant, les Français en changent en moyenne tous les 18 mois (TNS Sofres 2006), alors qu’ils pourraient fonctionner 10 ans en changeant de temps en temps sa batterie (Ademe 2012). Sacha Loeve, chercheur au Centre d’études des techniques des connaissances et des pratiques, pointe ainsi que « la publicité a réussi à nous faire croire que la dernière génération d’appareil était indispensable. Or, nous n’utilisons que 10 % des capacités de nos ordinateurs et de nos portables  »

Selon une enquête TNS-Sofres pour l’association française des opérateurs mobiles : 52 % des propriétaires de portables gardent les téléphones dont ils n’ont pas l’usage. 60 % d’entre eux estiment qu’une personne de leur foyer s’en servira peut-être un jour, 25 % parce qu’il est compliqué de s’en débarrasser, 9 % par attachement. 16 % seulement des détenteurs de mobiles le recyclent.

Envoyez-le gratuitement à l’organisme écosystem : www.jedonnemontelephone.fr/ 

LE SAVIEZ VOUS ? DE L’OR SOUS NOS OREILLES. Le Global e-Sustainability Initiative (GeSi) estime que les équipements électroniques utilisés actuellement dans le monde contiennent un total de 320 tonnes d’or et 7 500 tonnes d’argent. Soit une valeur de 9 600 000 000 € d’or et 3 877 500 000 € d’argent. On ne regarde plus son téléphone de la même manière en sachant ça…

En savoir plus sur l’impact des smartphones… 

REPENSER VOS USAGES

Solliciter moins de débit et de stockage, par des réflexes simples, ce n’est pas si compliqué :

  • Désactiver les fonctions Wifi, bluetooth, GPS et utiliser avec parcimonie les réseaux sociaux qui induisent un fonctionnement permanent de nos appareils.
  • Éteindre sa box et le boîtier TV le soir et/ou le weekend : allumés 24 heures sur 24, une box ADSL et le boîtier TV associés consomment en moyenne 200 kWh par an, soit la consommation électrique annuelle de 7 ordinateurs portables 15 pouces utilisés 8 h par jour ! En éteignant sa box le soir, on peut facilement économiser 65 à 130 kWh, soit 8 à 16 euros.
  • Les classiques à ne pas oublier ! Un petit rappel des gestes élémentaires d’économie d’énergie pour son ordinateur : l’éteindre si on ne s’en sert pas, éteindre son écran et régler la veille prolongée sous Windows en cas de pause longue.

LE SAVIEZ-VOUS ? UNE BOX CONSOMME AUTANT QU’UN RÉFRIGÉRATEUR Sa consommation totale sur un an, se situe entre 150 et 300kWh*: c’est autant qu’un grand réfrigérateur ! Une box TV consomme 3 fois ce que consomme un téléviseur et une box Internet, 6 fois plus. Une solution pour moins consommer d’électricité : ne laissez pas votre box en veille si vous ne l’utilisez pas. Vous économiserez ainsi environ 30 euros par an.

STOCKER CHEZ SOI OU EN LIGNE ?

Limiter l’usage du Cloud : Les données qui transitent par Internet sont stockées et générées dans des centres de données, couramment appelés data center . Souvent très grands (une dizaine de terrain de foot pour certains…), ils regroupent des milliers d’ordinateurs fonctionnant en permanence (des serveurs, pour le stockage et le calcul) ainsi que des appareils de télécommunication. Une concentration de puissance en moyenne égale à 2500 watts par m² ! Ces équipements génèrent de la chaleur, or, il faut impérativement éviter leur surchauffe. Un data center consomme donc de l’énergie à double titre : pour fonctionner ET pour être climatisé, soit l’équivalent de la consommation de villes de 25 à 50 000 habitants. Favoriser donc au maximum le stockage et l’usage local de vos données, en utilisant votre disque dur interne et externe.

PLUS D’INFOS AVEC :

LE GUIDE DE L’ADEME ” LA FACE CACHÉE DU NUMÉRIQUE “ 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×