Accueil > Actualités > Mars 2020 > Comment concilier télétravail et école à la maison ?

Comment concilier télétravail et école à la maison ?

La situation actuelle nous contraint à rester chez nous, nous obligeant à concilier école à la maison et télétravail. Comment faire pour réaliser les deux le plus sereinement possible ? Voici les conseils du Pôle Famille et de ses partenaires :

Expliquez la situation avec des mots simples 

Gardez le rythme! 

Repensez votre organisation pour optimiser vos conditions de travail 

L’école à la maison, est-ce que je saurai faire ? 

Structurez la journée autour des besoins physiologiques de votre enfant 

Usez de la stratégie du donnant-donnant  

A chacun son espace 

Passez du temps en famille 

La télé, une précieuse alliée ? 

Un conseil de famille pour communiquer

   

Expliquez la situation avec des mots simples 

Quelques mots simples vous permettront d’expliquer à vos enfants le contexte actuel et vos contraintes, que certains peuvent ressentir comme une perturbation dans leur quotidien. Ils seront ainsi mieux à même de les comprendre, de les accepter et de s’y adapter.

Parlez-leur de ce virus qui circule, nécessitant que nous restions tous à la maison, adultes et enfants. En l’appliquant, nous nous protégeons, et nous protégeons aussi nos proches, nos camarades d’école, nos collègues de travail, et surtout les personnes à la santé fragile. 

Ainsi, pour quelques semaines, vous deviendrez leur maître ou maîtresse, accompagnerez leur travail scolaire, et devrez, vous aussi, travailler à la maison. Chacun devra disposer du temps dont il a besoin pour réaliser son travail ou ses devoirs.

 

Gardez le rythme !

Afin que vos enfants comprennent bien qu’il s’agit d’une adaptation du quotidien, conservez votre même organisation habituelle :

  • Levez-vous à la même heure
  • Déjeunez ensemble
  • Préparez-vous comme vous l’auriez fait pour emmener vos enfants à l’école et vous rendre ensuite au travail

Il est important que vos enfants conservent leur repères, comprennent la cohérence entre vos besoins de travail malgré une présence continue à domicile, en maintenant votre rythme de vie. Ainsi, vous tiendrez mieux dans la durée et dans quelques semaines, le retour à la normale s’en trouvera facilité !

 

Repensez votre organisation pour optimiser vos conditions de travail

Vous devez  travailler, et vos enfants ont besoin d’une continuité dans leurs apprentissages. Il va donc falloir accorder du temps à chacun, en fonction de ses besoins. 

Votre volume horaire de travail sera inférieur à celui que vous réalisez habituellement. Et pour cause, il vous faut aujourd’hui maintenir la scolarisation de votre enfant, vous occuper des plus petits, travailler, et vous occuper de la logistique habituelle de votre foyer.

Pensez que votre employeur préfèrera que vous soyez dans de bonnes conditions, que vous vous sentiez serein dans la conciliation de vos obligations afin de rester opérationnel. Même si cela implique de réduire votre volume de travail ordinaire.

Par ailleurs, les besoins et rythmes physiologiques des enfants induisent que votre travail leur soit adapté, et non l’inverse. Privilégiez notamment le début de matinée et les temps de sieste pour vos appels téléphoniques ou les tâches nécessitant la plus grande concentration. Si vous devez utiliser un casque ou des bouchons d’oreille, pensez à prévenir votre enfant, car vous ne pourrez l’entendre en cas d’urgence. 

Les tâches brèves, simples, sont quant à elles à privilégier entre les temps d’activités guidées de vos enfants, ou en fin de journée.

Vous aimez votre café du matin, les petites pauses de 10h et 15h ? Vos enfants l’apprécieront tout autant que vous.

Travailler à la maison signifie également que vous devez baliser votre journée de travail. Elle a un début, et une fin. A partir de ce moment, vous êtes pleinement disponible pour votre famille. 

Enfin, préservez-vous. Essayez dans la mesure du possible :

  • de vous relayer : accordez-vous des temps pendant lesquels vous serez pleinement disponible pour vos tâches professionnelles, puis permettez-le à votre conjoint
  • de vous prémunir contre tout épuisement : pour une durée indéterminée, vos occupations se trouvent temporairement accrues. Aussi est-il indispensable de conserver les temps de repos, d’isolement, de sommeil, nécessaires à votre bien-être

 

L’école à la maison, est-ce que je saurai faire ?

L’Education Nationale vous accompagne dans les apprentissages de vos enfants. Sur le site du CNED, une rubrique « Ma classe à la maison » a été ajoutée. Il vous suffit de créer votre compte, et d’accéder au niveau de votre enfant. 

L’école à la maison, c’est aussi permettre à vos enfants d’écouter des histoires, de la musique, d’ouvrir vos encyclopédies pour découvrir le monde, les intéresser à vos centres d’intérêt… 

Les apprentissages des enfants s’étendent au-delà de la connaissance des savoirs dits « de base ». Ils concernent également la vie quotidienne, la cuisine, le jardinage, le bricolage, la lecture, le dessin, le jeu…

                               

Structurez la journée autour des besoins physiologiques de votre enfant

L’organisation journalière et scolaire des enfants est structurée de façon à exploiter leur concentration aux moments où elle est optimale. Elle est imbriquée de temps de repos et d’activité physique, nécessaires à leur bon apprentissage et à leur bien-être. 

Maintenez donc le rythme scolaire, avec des temps d’activité scolaire, de travail en autonomie, de récréation, de repas, de sieste, de temps calmes, d’activité physique.

Voici un exemple de journée-type :

Créneaux horaires Temps de travail de l’enfant
8h30-9h Organisation des devoirs de la journée Etablissement du programme 
9h-9h30 Activité de reprise douce
9h30-11h30 Activité scolaire 
accompagnée du parent :
2 séquences de 20 à 30 minutes
11h30-12h Activité libre
12h-14h Pause méridienne
14h-15h Activité de reprise douce 
Sieste des plus petits
15h-16h Activité scolaire 
accompagnée du parent :
 1 séquence de 20 à 30 minutes
16h-17h Goûter et activité libre ou physique
17h-18h Activité en autonomie ou 
accompagnée du parent :
1 séquence de 20 à 30 minutes
18h-20h Repos, repas
Temps de partage en famille
20h-… Repos

 

Quelques conseils spécifiques favorisant de bonnes conditions de travail pour vos enfants :

  • créez un rituel de début de journée, tel que l’établissement du programme de activités scolaires, des loisirs… Vous pouvez par exemple afficher l’emploi du temps de la journée
  • amorcez le début de journée et la reprise de début d’après-midi par une activité douce pour favoriser sa concentration progressive
  • structurez le temps de travail quotidien en séquences. Le temps de concentration d’un enfant variant de 15 minutes à 4 ans à 40 minutes à 10 ans, il est souhaitable de proposer 3 à 4 séquences de travail journalières, pour un total maximum de 3 heures pour les plus grands
  • déclinez chacune de ces séquences en alternant différents temps d’activité : activité guidée et explication (maximum 10 minutes), activité en autonomie, correction, temps calme sur le même thème
  • si votre enfant reste difficilement concentré sur une activité, utilisez un timer pour lui indiquer que l’activité en autonomie n’est pas encore terminée
  • stoppez l’activité dès lors que vous sentez qu’il se disperse
  • favorisez les temps de jeu libre. Mettez à disposition de votre enfant des jeux qu’il pourra utiliser à l’envi et faire seul. L’ennui lui est également profitable, car il favorise la créativité, le repos, l’apaisement
  • proposez des activités physiques à votre enfant, pour lui permettre d’évacuer son trop-plein d’énergie, de se dépenser pour ensuite mieux se recentrer. Dans l’idéal, si vous disposez d’un jardin, 2 à 3 temps de jeu en extérieur sont souhaitables

NB : Si vous prévoyez de promener les enfants, pensez à imprimer l’autorisation de sortie. Elle est obligatoire !

Usez de la stratégie du donnant-donnant 

Dès 3 ans, les enfants sont en capacité de comprendre que vous ayez des obligations, un besoin de calme et de concentration. Néanmoins, pour y parvenir, il est nécessaire que vous leur ayez préalablement accordé l’attention et l’affection qu’ils vous demandent individuellement. 

Vous travaillez mais ils vous réclament ? Ils sollicitent votre attention ? Répondez à leur besoin. C’est ainsi que vous leur permettrez de s’apaiser et pourrez reprendre le cours de vos activités, sans générer de tension. Sachez que c’est un cercle vertueux, plus vous serez présent, et plus ils seront disposés à s’occuper en toute autonomie. 

A chacun son espace

Autant que possible, déterminez des lieux de travail séparés, une table pour l’enfant et une table pour l’adulte et idéalement dans des pièces séparées, en particulier si vous utilisez la visioconférence.

Vous avez besoin les uns et les autres de votre espace de travail au calme, quel que soit la durée que vous y allouez.

Passez du temps en famille

Vous allez passer plus de temps à proximité des membres de votre famille qu’à l’ordinaire. Pour autant, ces temps de travail ne sont pas des temps « en famille ». 

Courts ou longs, ce n’est pas leur durée mais leur qualité qui importe. Il est donc essentiel que vous prévoyiez dans votre journée de moments privilégiés, de partage, avec vos enfants. 

Cela peut se réaliser à travers une activité commune, un jeu de société par exemple, mais aussi en les faisant participer à la vie quotidienne (écrire les menus, cuisiner ensemble…) et leur confiant des missions pour les responsabiliser. Un véritable travail d’équipe ! Vous renforcerez leur estime d’eux-mêmes et votre complicité !

Vous pouvez également à écrire aux proches que vous ne pouvez voir dans l’immédiat.

                 

 

La télé, une précieuse alliée ?

Vous avez un besoin impérieux de travailler au calme, de vous concentrer, une conférence téléphonique avec votre directeur… Et vos enfants vous mobilisent par leur bruit, leurs sollicitations…  

Si la télévision peut apparaître comme un recours miracle, sachez qu’elle génèrera fatigue et énervement chez vos enfants, et deviendra rapidement un attendu. Le gain à terme sera donc très relatif… 

Aussi, utilisez là avec parcimonie, et proposez-leur l’accès à des programmes éducatifs en correspondance avec leur âge (les chaînes de télévision ont adapté leurs diffusions pour les prochaines semaines), dont vous prendrez le temps ensuite d’échanger avec eux. 

Un conseil de famille pour communiquer

Un conseil de famille contribue à prendre le temps de se parler, de s’exprimer sur cette nouvelle organisation, afin de la réajuster si nécessaire et que chacun y trouve son compte. Il participe ainsi à maintenir un climat serein, et le bien-être au travail… à la maison.

Etablissez conjointement des règles de bien vivre ensemble, basées sur le respect mutuel :

  • la répartition des tâches domestiques
  • le respect des temps et des espaces destinés à chacun, du matériel de travail, du calme
  • les activités à faire ensemble
  • le respect des besoins de chacun, notamment en termes de repos et d’isolement
                

Cet article a été écrit en collaboration avec :

Mme Carole TENNESON-PAGES, ergonome 
Mme Aurore ROBILLARD, psychologue à l’Education Nationale de l’Eure
Mmes Laurie HERRERO, Agathe LABARRIERE, Karine COQUEREAU-MAUGER, institutrices

  

Agglo du Pays de Dreux

4, rue de Châteaudun
BP 20159
28103 Dreux Cedex France

Tél. : 02 37 64 82 00
Fax : 02 37 42 89 68

Horaires

Hôtel d'Agglo :
Du lundi au jeudi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h00
Le vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
Durant les vacances scolaires :
Du lundi au jeudi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h

Services Techniques :
Lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 8h30 à 12h
Mercredi : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h